Ces 7 choses que Chatbot GTP ne peut pas faire

Le Chatbot GTP est conçu pour converser avec les utilisateurs comme un humain. Cependant, malgré son utilisation et ses avantages dans bien de domaines, cet assistant virtuel présente bien des limites. Celles-ci sont d’ordre technique, éthique et pratique. Pour vous, nous avons regroupé les huit faiblesses principales du Chatbot GTP.

Faire une interprétation

Le Chatbot GTP est basé sur l’intelligence artificielle (IA) qui, malgré son nom, n’est pas intelligente, en tout cas pas à certains niveaux. Le modèle statistique qu’utilise le robot n’est pas basé sur une interprétation du monde externe, mais plutôt sur des corrélations. De ce fait, le système peut fournir des réponses sans contexte ou qui n’ont pas de sens. Vous pouvez trouver plus d'informations ici sur le fonctionnement de ce Chatbot.

A lire également : Comment optimiser l’expérience utilisateur grâce au marketing digital

Actualiser ses données

L’une des faiblesses principales du Chatbot GTP, c’est qu’il n’est pas forcément connecté à Internet comme les moteurs de recherche. Le problème, c’est que sa banque de données ou de connaissances ne s’étend qu’à fin 2021. Cela signifie donc que les données du robot ne se limitent donc qu’avant 2022 et qu’il ne peut pas non plus intégrer ce qui vient après. Il y a donc un risque de réponses erronées et incohérentes.

Faire preuve de créativité

Il est vrai que le Chatbot GTP peut créer des contenus originaux. Cela prend en compte les jeux, les textes, code et scénario, etc. Cependant, ce bot n’est pas capable de le faire sans un accompagnement humain. Il faut que la requête de l’utilisateur soit précise et complète avant que le Chatbot ne fournisse une réponse correcte et originale.

Dans le meme genre : IA et marketing visuel : réinventer la publicité avec les générateurs d'images

Détecter les biais et les erreurs

Le fonctionnement de Chatbot GTP est basé sur un modèle d’apprentissage. Ainsi, sa capacité d’apprentissage dépend de la quantité d’informations à sa disposition. Malheureusement, ses réponses proviennent de la banque de données utilisée pour son entraînement. Ainsi, si celles-ci contiennent quelques biais ou erreurs, les réponses fournies par le bot les laisseront paraître aussi.

Intégrer des règles mathématiques

Chatbot GTP est avant tout un modèle de langage. Cela signifie qu’il ne peut pas faire preuve de logique sur des questions mathématiques. Par conséquent, les multiplications sont difficiles voire impossible. Le bot ne peut pas non plus fournir un raisonnement de son calcul étape par étape sans générer incohérences ou « non-sens ».

Générer un format de sortie et d’entrée

Le Chatbot GTP est en réalité conçu pour générer des textes. Il n’est pas configuré pour traiter des données audio ou vidéo. Il ne peut pas non plus passer des données texte à un autre format.

Donner des sources

Le Chatbot GTP n’est pas capable de citer les sources utilisées pour fournir ses réponses. Cela peut être un véritable problème lorsqu’on est sur un projet de rédaction de contenu à forte valeur ajoutée, par exemple en communication ou en marketing.